Lâcher, maintenir 

Recherches en cours

avec F. Guérin 

Montrer un dispositif de création à deux.

Jouer avec les éléments artistiques de nos deux productions, jouer avec les mots et jouer avec les situations: se mettre en mouvement entre nous et le proposer aux regardeurs.(….)

L’enjeu est délicat: dans l’intime de l’atelier nous intervenons sur le travail de l’autre, non pour une destruction ou compléter un manque mais pour cheminer autrement. (….)

Nous constatâmes que nous travaillions tous les deux avec les restes et les rebuts. Nous ne fabriquons pas que des œuvres, mais aussi des restes, des pièces manquant de pertinences que l’on doit laisser reposer, il y a des tentatives échouées, des ressassements. JETER OU GARDER? Que faire? Nos approches sont différentes. Nous ne jetons pas tout, nous archivons et classons.

Désir de récidives.

Installations éphémères dans des espaces et des situations différentes.

Notre travail à 4 mains et deux têtes s’appuiera pour ces événements sur la bibliothèques de nos rebuts. Les installations se construisent avec des éléments fondateurs de chacun transformés l’un par l’autre. L’humour permet de desserrer l’intrusion de l’intervention de l’autre dans son propre travail indispensable pour transformer. LÂCHER. Notre métier nous permet de trouver. TENIR Nous devenons Partenaires. Nos deux forces ne fusionnent pas, elles jouent de notre Entre.

 

Extrait d’un texte sur notre démarche. décembre 2019