E(N)TRE TERRE ET CIEL

 


Au commencement du monde, à l’aube du sixième jour, les pieds dans la terre, les mains vers le
ciel, Adam le « glaiseux » tiré de la boue par la divine main, se dresse, debout. Et le souffle lui fut donné.
Souffle de terre mêlé de ciel qu’Anne-Sylvie Hubert et Maryline Pomian restituent dans une
création à deux voix composée in situ en cinq jours pour le passage Ste Croix. L’une est peintre,
l’autre installateur sculpteur. Inspire-Expire. Les blancs volumes de papier de Maryline Pomian
vibrent, légers, aériens, fragiles, tandis que tout près se lèvent dans les toiles d’Anne-Sylvie
Hubert, des lumières et des énergies du premier jour. Pour les deux artistes, un triple défi à
tenir : rendre visible l’entre terre et ciel, entrer en dialogue avec l’autre et composer avec le lieu ; leur oeuvre commune révèle pour la première fois dans sa dimension verticale un patio tendu
vers le ciel. Et que la lumière soit!
La peinture d’Anne-Sylvie Hubert est le lieu où se joue la simultanéité, celle de la transformation de la matière par la lumière, du mouvement de l’invisible au visible, de l’informe à la multiforme.
Elle est le chant de ce tumulte qui dans le souffle et le silence se pose, se creuse et expérimente la disparition, l’apparition, la formation : présence de l’indicible. La couleur sur la toile n’est que l’incarnation de la lumière par la matière. Elle nous invite à partager l’incertitude, à questionner la présence de la peinture.

Marie-Caroline des Francs, commissaire de l’exposition
Passage Sainte-Croix. Nantes
2014